Retour vers Notre blogue

10 conseils pour guider son enfant dans son choix de carrière

Écrit par : Manon Gauthier

16 janvier 2017

Mon fils voulait travailler dans la construction… comme son grand-père. Parce que tout jeune, mon père l’amenait faire des petits contrats et qu’il adorait ça. Jusqu’au jour où, officiellement engagé, il s’est retrouvé à travailler sans lui. Déception : sans son grand-père, le métier était bien moins intéressant ! Payant, mais pas passionnant. S’ensuivit une longue période de quête d’identité, d’errance au Cégep, puis de voyages et d’expériences diverses, pour finalement trouver sa voie en tant que technicien de son.

Pas facile pour une maman d’accompagner son jeune en ayant l’impression qu’il s’éparpille ! Et ce ne fut pas plus simple pour sa sœur, intéressée par tout, mais pas suffisamment longtemps pour s’engager dans une voie et y poursuivre sa route… Que de confiance en eux, en leur intelligence, en leur curiosité et leurs ressentis, il m’a fallu pour leur offrir la liberté nécessaire… en mettant des balises claires ! J’ai découvert que c’est tout un art que d’accompagner ses enfants dans leur choix de carrière. Un art qui s’apprend « sur le tas », comme on dit.

Dès l’âge de 15 ans, ils doivent commencer à faire des choix qui, leur dit-on, leur ouvriront des portes… ou leur en fermeront ! « Tu ne sais pas quoi faire ? Prends tout : avec tes maths et tes sciences fortes, tu pourras faire tout ce que tu veux ! » C’est simple, non ?

Mais les jeunes d’aujourd’hui ont soif de sens : étudier les sciences sans aucun intérêt ni savoir ce qu’ils en feront, non merci ! Surtout que la plupart d’entre eux n’en auront jamais besoin et que, de nos jours, les parcours sont assez imprévisibles. Quand j’étais au secondaire, le métier de sage-femme n’existait pas encore au Québec, et j’ai un ami qui gagne sa vie en guidant des voyages ornithologiques partout dans le monde. Qui aurait pu lui prédire cet avenir ?

Alors, comment aider vos jeunes à faire des choix qui leur permettront de bien vivre tout en utilisant leur plein potentiel ? Voici quelques pistes :

1. Écoutez-les. Vraiment. Posez des questions, amenez-les à réfléchir et cherchez à savoir quel aspect d’un métier les intéresse pour leur proposer d’autres façons de répondre à cette aspiration, question d’ouvrir leurs horizons.

2. Encouragez-les à vivre des expériences variées, à rencontrer des personnes issues de différents milieux. C’est ainsi qu’ils découvriront leurs champs d’intérêts, forces et limites. Pensez aussi aux métiers qui ne requièrent pas un passage au collégial ou à l’Université : massothérapeute, entrepreneur, camionneuse, etc.

3. Reflétez-leur les talents et qualités qu’ils possèdent : créatif, organisé, attentionné, logique, rassembleur, articulé, etc. Offrez-leur des occasions de démontrer ces qualités.

4. Poussez-les… un peu ! Sachez doser entre les encouragements et le moment où il faut lâcher prise. Un art, je vous dis !

5. Mettez des limites. « Eh non, papa ne trouve pas que jouer à des jeux vidéo te permet de te découvrir et de savoir ce que tu veux faire dans la vie ! Travaille, voyage, monte un projet, vis des expériences ! »

6. Diminuez la pression. Certains jeunes ont l’impression qu’ils doivent faire un choix définitif pour toute leur vie… Mais de nos jours, il est fréquent de retourner aux études à 30, 40 ou même 70 ans !

7. Souvenez-vous : une erreur est une occasion d’apprendre. Ma fille m’a dit un jour : « Il fallait que j’aille voir qui je n’étais pas pour savoir qui je suis. »

8. On peut toujours se reprendre. Il n’est pas si dramatique de retourner faire les prérequis nécessaires ou de changer de programme.

9. Fouillez sur le Web. Il y a une foule d’outils et de sites très bien faits pour vous conseiller et vous faire découvrir des métiers inusités. Quelques suggestions :

10. Emmenez-les voir un conseiller d'orientation. Certains sont vraiment extraordinaires !

« Quand je suis allé à l’école, ils m’ont demandé ce que je voulais être quand je serai grand. J’ai répondu « Heureux ». Ils m’ont dit que je n’avais pas compris la question. J’ai répondu qu’ils n’avaient pas compris la vie. » – John Lennon

Alors, chers parents, je vous souhaite du plaisir à accompagner votre enfant pas à pas dans cette merveilleuse aventure qui lui permettra de se réaliser et de se sentir épanoui… pour la vie !

 

Manon Gauthier
Coach familial
Membre du réseau Nanny Secours
Fondatrice de Coup de pouce éducation

Prochain article

Si mon enfant aime la lecture… sera-t-il meilleur en écriture?

Par Julie Provencher

Vous êtes probablement de ces parents qui croient aux bienfaits de la lecture. « Lire avec mes enfants les calme avant le dodo, leur faire la lecture les aide à apprendre de nouveaux mots », mais si les gains étaient encore plus grands que ce que l’on pense?

Chat