Retour vers Notre blogue

10 trucs pour favoriser l’apprentissage du partage chez l’enfant

Écrit par : Nanny Secours

3 juillet 2014

Apprendre à partager ne se fait pas en claquant des doigts. Étant dans le plaisir immédiat, il est difficile pour les jeunes enfants de comprendre le concept du partage. Le côté égocentrique des tout-petits fait qu’ils sont très peu disposés à vouloir partager. Mais tout comme toute autre habilité sociale, l’acquisition du partage doit s’initier dès la petite enfance.

1. Ne forcez jamais un enfant à partager ses jouets. Vous risqueriez de lui enlever tout désir de partager par lui-même.

2. Montrez lui l’exemple lorsque vous jouez avec lui en partageant vos jouets ou encore mettez en relief les fois où vous prêtez quelque chose qui vous appartient. « J’ai prêté mon livre à mon amie Nancy tantôt. Je suis heureuse de pouvoir lui prêter. Je sais qu’elle aura beaucoup de plaisir à le lire. »

3. Ayez plusieurs exemplaires d’un même jouet pour les enfants de moins de 2 ½ ans. Ce point s’applique surtout pour les milieux de garde qui regroupent plusieurs enfants d’un même âge. Les risques de conflits sont ainsi réduits.

4. Supervisez le partage. À l’aide d’une minuterie, limitez le temps de jeu d’un enfant avec le jouet tant convoité afin qu’il le prête à un autre enfant lorsque son tour sera terminé.

5. Organisez une « journée jouet ». Chaque enfant apporte un jouet qu’il se sent capable de prêter aux autres enfants. Il devra accepter de se départir de son jouet de façon temporaire afin de pouvoir explorer les jouets des autres. Les journées peuvent se faire à la garderie ou lors de soirées entre amis.

6. Les jeux de rôle sont souvent un bon moyen pour faire comprendre certains concepts aux enfants. Ces mises en situation permettent à l’enfant de vivre une situation sans toutefois en vivre les émotions intenses qui y sont reliées.

7. Félicitez votre enfant lorsqu’il prête un de ses jouets.

8. Laissez les enfants négocier entre eux le partage des jouets.

9. Profitez de l’occasion pour apprendre à votre enfant à s’affirmer et à imposer des limites claires aux autres. Par exemple, un enfant qui a tendance à frapper les autres dès qu’ils s’approchent de ses jouets pourrait apprendre, avec votre aide, à dire simplement « Non, à moi ! », en mettant une main devant lui.

10. Armez-vous de patience et d’indulgence envers ces petits êtres en devenir.

Amusez-vous bien !

 

Hélène Fagnan, coach familial
 

Prochain article

Encourager mon enfant à lire cet été : c'est possible !

Par Julie Provencher

Il y a mille façons de motiver votre enfant à lire cet été : pour se divertir, pour son plaisir, pour satisfaire sa curiosité, etc. Cet article vous donnera des astuces pour intégrer la lecture à vos activités estivales en famille.