Retour vers Notre blogue

10 trucs pour se faire écouter de nos enfants

Écrit par : Hélène Fagnan

4 décembre 2013

Pas toujours facile de se faire écouter de nos enfants ! Que faut-il dire ? Comment faut-il le dire ? Voici dix petits trucs simples qui vous aideront dans cette tâche pas toujours aisée qu’est l’éducation de vos enfants.

1. Évitez d’intervenir à distance en parlant de plus en plus fort.

Rapprochez-vous, mettez-vous au niveau de votre enfant et regardez-le dans les yeux pour lui dire ce que vous attendez de lui.

2. Exprimez vos attentes de façon claire et positive à vos enfants.

Par exemple, au lieu de : « Ne lance pas tes bottes dans l’entrée, s’il te plaît ! », optez plutôt pour :   «  J’aimerais que tu places tes bottes à côté de la porte, s’il te plaît. » Moins agressant, vous ne trouvez pas ? Ce faisant, vous lui apprenez avec le temps à s’exprimer de façon positive et à voir les choses de façon positive.

3. Soyez plus affirmatif dans vos demandes en lien avec des aspects non négociables du quotidien.

Évitez le « Est-ce que tu peux rester assis à la table pendant le repas ? ». Optez plutôt pour « Je veux que… » ou « J’aimerais que… ».

4. Utilisez l’humour pour dédramatiser une situation.

L’enfant développe ainsi son sens de l’humour et apprend à gérer les contraintes de façon positive.

5. Évitez les grands discours d’explications.

Dites à votre enfant la raison qui motive votre « Non. » ainsi que ce que vous attendez de lui. Il lui sera plus facile pour lui de respecter votre règle s’il en comprend l’utilité. Exemple : « Non, ne joue pas dans les escaliers. Tu pourrais trébucher et débouler les marches et te faire très mal. Tu peux aller jouer dans le salon ou dans ta salle de jeux. Que décides-tu ?  »

6. Évitez « Pourquoi as-tu fait ça ? ».

Surtout en bas âge. Ils ne savent pas pourquoi, ils réagissent plutôt à des impulsions. Notre rôle est de leur enseigner ce qui est acceptable de ce qui ne l’est pas.

7. Évitez les attaques personnelles « Tu es méchant, agressif, dérangeant. ».

Optez plutôt pour : « Ce que tu fais dérange ». L’enfant n’est pas le comportement. Il a des comportements. Au lieu du : «  Tu n’es pas gentil. », optez plutôt pour « Ce n’est pas gentil ce que tu fais ».

8. Conseil pour les cœurs de maman.

Ne vous laissez pas atteindre par les : « T’es pas fine ! », « Je t’aime plus ! » ou encore « T’es méchante ! ». Ils ne le pensent pas.

9. Les enfants ont besoin de balises pour se situer.

La constance et la cohérence dans l’application de celles-ci les sécurisent. Imposer vos limites leur apprend à gérer les contraintes et à appliquer les règles acceptables en société. Il ne faut pas oublier qu’ils sont les adultes de demain.

10. Offrez des choix « contrôlés » à votre enfant.

Il aura l’impression d’avoir un certain pouvoir de décision et il aura moins l’impression de se faire constamment imposer des choses. Par exemple : vous lui offrez de l’eau ou du lait. Il répond : « Du jus. » Rappelez-lui alors qu’il doit choisir entre de l’eau ou du lait.

Nous vous invitons à vous questionner sur vos attentes et à déterminer quelles sont les règles de la maison, dans votre famille. Une fois déterminées, prenez le temps de les présenter à vos enfants de façon officielle afin qu’ils sachent ce que vous attendez d’eux. Et finalement, ne soyez pas trop dur avec vous-même et donnez-vous le droit à l’erreur ! L’important est de les reconnaître et de trouver des moyens pour ne pas répéter les mêmes erreurs. Vous apprendrez ainsi à vos enfants que tout le monde se trompe, même leurs parents !

Hélène Fagnan, coach familial
Fondatrice de Nanny secours 

Hélène Fagnan sur Google+

 

Prochain article

Investissez dans la lecture : N’épargnez pas vos mots, diversifiez votre vocabulaire !

Par Julie Provencher

L’autre jour au parc, j’entends un petit garçon demander à sa mère : « Il est où papa ? » Elle lui répond : « Il est parti checker si… Non, » se reprend-elle alors « Il est parti vérifier s’il avait bien fermé la voiture. » Voilà une mère qui a tout compris de l’importance de varier son vocabulaire devant son enfant. Lisez cet article pour prendre pleinement conscience de l’importance d’un vocabulaire varié et découvrir des astuces afin d’enrichir le vocabulaire de votre enfant, et ce dès son plus jeune âge.

Chat