Retour vers Notre blogue

8 choses à savoir sur les allergies

Écrit par : Isabelle Lessard

12 juin 2019

Les allergies sont assez répandues dans la population.  En effet 7 % des canadiens déclarent souffrir d'allergie alimentaire1. Qu’est-il utile de savoir à ce sujet? Voici un petit tour d’horizon :

  1. On nomme généralement « allergies » les réactions qui font appel au système immunitaire. Ces réactions se font sentir très rapidement après l’ingestion d’un aliment ou un médicament, ou encore après une piqûre d’insecte.

  2. Les symptômes d’une allergie peuvent ressembler à une crise d’asthme : difficulté à respirer, enflure, démangeaisons (urticaire) et même une perte de conscience. Ce type de réaction grave menace la vie; c’est ce qu’on appelle une réaction anaphylactique. Des symptômes comme des crampes abdominales, des vomissements ou de la diarrhée peuvent être présents ou non.

  3. Attention à faire la différence! Une intolérance alimentaire est une réaction anormale de l’organisme, mais qui peut être plus lente à survenir qu’une allergie, et qui se concentre surtout sur le système digestif. Elle entraîne donc principalement des crampes, de la diarrhée, des vomissements et des ballonnements.2

  4. Les aliments qui sont susceptibles de provoquer des réactions indésirables se nomment des allergènes. Les allergènes les plus courants sont listés ci-dessous. Il est prudent de les introduire un à un dans l’alimentation d’un enfant, en se laissant le temps de surveiller l’apparition d’une réaction. En cliquant sur un aliment, vous aurez accès à une brochure d’information spécifique à cet allergène, produite par Santé Canada et l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) :
  5. Il existe une composante héréditaire aux allergies. Un enfant dont un parent présente une allergie (aliments, rhume des foins, asthme, eczéma, etc.) comporte 30 % plus de risques d’en développer une lui-même, même si l’allergène comme tel est différent. Et cette proportion grimpe jusqu'à 80 % lorsque les deux parents présentent une allergie.3

  6. Bonne nouvelle, la sensibilité à un allergène peut diminuer avec le temps. En effet, « la majorité des enfants avec allergie au lait, aux œufs, au soya et au blé vont voir leur allergie se résoudre, et ce, souvent avant l'âge scolaire. Dans le cas des arachides (et possiblement des noix), les chances de résolution sont plus faibles et se situent autour de 20 % selon certaines études. »4

  7. Les meilleures précautions à prendre en cas d’allergie :
    • Éviter les allergènes, bien évidemment, en prenant l’habitude de bien lire les étiquettes et en enseignant aux enfants à faire de même
    • Prendre l’habitude de se laver systématiquement les mains avant de manger
    • Au restaurant, aviser le serveur ou la serveuse de l’allergie, peu importe ce que vous choisissez sur le menu (un contact de votre assiette avec l’allergène peut survenir en cuisine)
    • Pour les personnes plus gravement atteintes, conserver sur soi une seringue d’épinéphrine (EpiPen), disponible avec ou sans ordonnance médicale5

  8. Vous pouvez vous abonner à l'avis électronique sur les allergies alimentaires de Santé Canada pour vous tenir au courant des plus récents conseils, des progrès scientifiques et des faits nouveaux en matière de réglementation dans le domaine des allergènes et des intolérances alimentaires au Canada6.

Prochain article

L’apprentissage émotionnel

Par Stéphanie Deslauriers