Retour vers Notre blogue

Autonomie : les premières fois seul à la maison, quand et comment?

Écrit par : Nanny Secours

21 décembre 2018

 

Votre enfant vieillit et il veut être plus autonome. Vous vous questionnez à savoir s’il peut rester seul à la maison? Vous ne savez pas par quoi commencer? Quelles règles établir?

Voici des informations pertinentes qui vous guideront pour développer l’autonomie de votre enfant et qui vous permettront de quitter la maison sans avoir trop d’inquiétudes.

Mais avant tout, qu’en est-il de la loi?

Il faut savoir que selon le Conseil canadien de la sécurité et d'un point de vue légal, il n'existe au Québec aucune loi stipulant qu'un enfant est autorisé ou non à rester seul à la maison. Ainsi, on estime que les parents sont les mieux placés pour savoir si leur enfant est assez mature et responsable pour passer un maximum de 2 à 3 heures consécutives sans la présence d'un adulte. Par contre, si un accident survient ou si un voisin dépose une plainte, le parent s'expose à une intervention de la DPJ et peut être accusé de négligence si l'enfant est âgé de moins de 12 ans. Au-delà de cet âge, il est considéré comme responsable de ses actions et les parents ne peuvent être poursuivis.

Il est important de faire preuve de discernement. Doit-on laisser un enfant de 7 ans seul à la maison? La réponse est non. Pour un enfant âgé entre 9 et 12 ans qui a le sens des responsabilités, qui est confiant et mature, je vous dirais que oui. Gardez en tête que ce doit être pour une courte période de temps, soit un maximum de 2 à 3 heures consécutives et non pour une fin de semaine entière.

De plus, posez-vous les questions suivantes :

1. Quel âge à mon enfant?

Un enfant de 10 ans peut rester seul à la maison à son retour de l’école, mais pas un enfant de 6 ans.

2. Mon enfant est-il assez mature, autonome et responsable?

Tout n’est pas qu’une question d’âge, il faut également considérer le tempérament et la maturité de l’enfant. Un enfant de 9 ans peut être plus mature qu’un autre enfant de 11 ans.

3. Mon enfant respecte-t-il mes consignes ?

Si votre enfant respecte en général les règles de la maison, ce qui est permis ou ce qui ne l’est pas, c’est un bon indice que vous pouvez lui faire confiance.

4. Mon enfant se sent-il prêt et demande-t-il à rester seul à la maison?

Si votre enfant démontre des aptitudes et de l’intérêt pour rester seul quelque temps à la maison et qu’il aimerait faire comme les autres amis : vous pouvez commencer à le préparer progressivement.

5. Est-ce que vous êtes prêt à laisser votre enfant seul?

Si vous êtes confiant, votre enfant sera confiant. Par contre, si vous trouver qu’il est trop jeune, si vous être trop inquiet et anxieux, il est préférable d’attendre un peu. Vous pouvez commencer à écrire vos règles et à vous préparer mentalement.

Votre enfant et vous êtes maintenant prêts à faire le saut?

Pour que le processus se déroule bien, je vous propose, chers parents, deux devoirs à faire pour bien vous préparer avant d’en discuter avec votre enfant. Il est de votre responsabilité de veiller à sa sécurité.

Le premier :

  • ciblez les moments de la journée où votre enfant sera seul (avant l’école, sur l’heure du dîner, après l’école, le samedi après-midi) et optez pour des périodes courtes, pendant la journée, pour commencer;
  • déterminez combien de temps il sera seul (10 minutes, 30 minutes, 45 minutes, une heure, mais PAS PLUS DE 2 à 3 HEURES CONSÉCUTIVES);
  • déterminez s’il devra s’occuper de son frère ou de sa sœur?
  • préparez une liste de numéros de téléphone (papa, maman, grands-parents, voisin, police, etc.) et affichez-la près du téléphone.

Votre premier devoir est complété, passons maintenant au deuxième qui sera plus ardu : je vous suggère de vous asseoir avec votre partenaire afin d’établir des règles claires et précises, soit les règles de sécurité et les règles de base à suivre durant votre absence.

Règles de sécurité

Voici les règles indispensables à respecter en tout temps :

  • informez l’enfant de votre heure de retour à la maison;
  • en aucun cas, l’enfant ne doit répondre et ouvrir à quelqu’un qui cogne à la porte;
  • établissez le plan d’urgence en cas de feu (faire le plan de la maison sur une feuille et ciblez les sorties d’urgence);
  • préparez un tiroir avec des lampes de poche et une trousse de premiers soins
  • tous les objets dangereux tels que les allumettes et l’essence devront être mis dans un endroit sécuritaire, non accessible pour l’enfant;
  • il doit être interdit d’utiliser des chandelles, des couteaux et le four lors de votre absence;
  • il doit être interdit de prendre son bain ou de se baigner dans la piscine sans la présence d'un adulte;
  • si l’enfant peut répondre au téléphone, assurez-vous qu’il utilise la phrase-clé : « mes parents sont occupés, ils vous rappelleront plus tard »;
  • si l’enfant revient à pied de l’école, établissez un mot de passe secret que vous partagerez uniquement avec des personnes de confiance afin qu’il sache à qui il peut faire confiance. Par exemple : si un voisin propose à votre enfant qui revient de l’école de le reconduire, votre enfant pourra lui demander son mot de passe. Si la personne ne le connaît pas, votre enfant refusera d’embarquer. Il devra alors aviser un enseignant ou vous prévenir le plus vite possible.

Pour les règles de bases

Qu’est-ce qui est permis ou interdit de faire pendant votre absence? À vous de choisir.

  • Peut-il inviter des amis?
  • Que peut-il manger? Lui préparerez-vous une collation?
  • Peut-il se servir du four à micro-ondes (attention aux brûlures)?
  • Peut-il jouer avec ses jeux électroniques (tablette, ordinateur, console, etc.)?
  • Que doit-il faire pour s’occuper?
  • ranger sa chambre;
  • lire un livre;
  • écouter de la musique;
  • faire ses devoirs;
  • jouer à un jeu de table;

Une fois que les règles sont établies, je propose souvent aux parents de faire « un conseil de famille », bien installés à la table de la cuisine avec des petites grignotines et du jus. Discutez avec votre enfant de vos attentes et des règles à respecter. Vous pouvez même lui faire signer un petit contrat. Démontrez-lui votre confiance et commencez à le préparer en lui donnant la clé de la maison. Prenez le temps de lui montrer comment verrouiller et déverrouiller la porte d’entrée. Votre enfant se sentira fier et autonome.

Afin de préparer votre enfant à rester seul à la maison, je vous recommande fortement de le faire graduellement, par périodes de 15 minutes. Cela lui permettra de se faire confiance.

Voici des exemples à faire quelques fois par semaine :

Semaine 1 (environ 15 minutes) : sortez de la maison pour promener le chien, aller au dépanneur, aller vous chercher un café.

Semaine 2 (environ 30 minutes) : aller faire une mini épicerie.

Semaine 3 (environ 45 minutes) : prenez une marche.

Semaine 4 (environ 1 heure) : allez magasiner, visiter vos parents, un ami.

Semaine 5 (environ 1 h 15) : allez faire un cours de yoga, allez à la piscine ou vous entraîner, etc.

Après environ 2 mois de pratique, vous pourrez vous absenter pour une durée de 2 à 3 heures, aller au cinéma ou au restaurant, par exemple.

 

Ayez confiance en les capacités de votre enfant et donnez-lui l’occasion de développer son autonomie. Lorsque les règles sont claires et que l’enfant sait à quoi s’attendre, il ne tient qu’à lui de les respecter. Il prendra conscience que c’est un privilège et un signe que vous avez confiance en lui.

 

Julie Malenfant, Éducatrice spécialisée

Fondatrice des Ateliers de Julie
Membre du Réseau Nanny secours

 

 

Références :

  • Loi protection de la jeunesse
  • Conseil canadien de la sécurité