Retour vers Notre blogue

Boîte à outils pour aider votre enfant à se dénicher un emploi étudiant

14 juin 2013

Votre adolescent est prêt à amorcer ses expériences à temps partiel dans le monde du travail, mais ne sait pas comment s’y prendre ? Voici quelques trucs qui l’aideront à se trouver un emploi étudiant cet été !

Premièrement, sachez qu’au Québec, il n’y a pas d’âge pour commencer à travailler. Cependant, voici quelques éléments importants à savoir :

  • S’il s’agit d’un jeune de moins de 14 ans, l’employeur doit légalement obtenir une autorisation écrite de l’un de ses parents ou de son tuteur.
  • S’il a moins de 16 ans, il ne peut pas travailler pendant les heures de classe, ni la nuit entre 23 h et 6 h. Il y a cependant quelques exceptions, par exemple : livreurs de journaux, moniteurs en camps de vacances pendant l’été (s’ils logent au camp), artistes.
  • S’il a fêté ses 16 ans en cours d’année scolaire, il doit terminer ses classes jusqu’au dernier jour du calendrier scolaire.

10 éléments clés à retenir

1. Trouver sa voie

Avant que votre jeune se mette à envoyer son CV un peu partout, il serait préférable qu’il se fasse une idée du type d’emploi qui lui plairait, et ce, en prenant en compte ses goûts, ses ambitions, ses aptitudes personnelles ou son champ d’études. Il aura ainsi plus de chance de trouver un emploi qui correspond à sa personnalité et, en fin de compte, d’y rester plus longtemps, ce qui sera positif sur le long terme.

2. CV et lettre de motivation

Même si les expériences de votre ado sont limitées, il est essentiel qu’il ait en main un curriculum vitae attrayant et rédigé sans faute. Votre jeune pourra davantage miser sur ses expériences connexes : bénévolat, projets scolaires remarquables, intérêts personnels pour un secteur en particulier, etc., ainsi que sur ses qualités. Il est aussi recommandé de rédiger une lettre de motivation qui accompagnera le CV.

3. S’y prendre le plus tôt possible !

Il n’est jamais trop tard pour tenter de trouver un emploi étudiant, mais plus tôt votre ado commencera ses recherches à l’amorce de l’été, plus il aura de chance de trouver ! En effet, il y a plusieurs places disponibles dans différents types d’entreprises, mais celles-ci se comblent très rapidement. Bref, encouragez-le à ne pas trop attendre afin qu’il maximise ses chances.

4. Viser les bons types d’employeurs

Voici les différents secteurs d’activités qui sont en recherche d’étudiants pour des emplois d’été : commerce de détail (magasins grande surface, entrepôts de rénovation, boutiques de vêtements, etc.), restaurants, centres jardins, épiceries, crèmeries, commerces saisonniers, boutiques souvenirs, camps d’été (de jour ou longue durée), piscines et plages municipales, etc. Bref, il y en a pour tous les goûts !

5. Consulter les bons sites Internet

Plusieurs emplois sont affichés sur différents sites, dont les petites annonces (Kijiji, LesPAC, etc.), les sites spécialisés en offres d’emplois (Jobboom, Workopolis, etc.) ainsi que les sites d’emplois étudiants comme emploiquebec.net et emploietudiant.qc.ca.

6. Développer sa fibre entrepreneuriale

Si votre ado a un talent ou un passe-temps particulier, pourquoi ne pas l’encourager à miser là-dessus et à faire preuve d’entrepreneuriat ? Il pourrait ainsi offrir ses services de jardinage, d’entretien (ménage extérieur, peinture, etc.), de gardiennage (enfants ou animaux), etc. Cela lui permettra, en plus de travailler pendant l’été, de développer ses compétences de gestion et de service à la clientèle.

7. Former une équipe de travail

Si votre jeune et ses amis ont des compétences variées, mais dans un domaine connexe, pourquoi ne pas leur suggérer de faire équipe et d’offrir leurs différents services soit à domicile ou en entreprise. Cela favorisera, entre autres, leur apprentissage du travail en équipe et de la gestion des conflits, tout en leur permettant de réaliser plus de contrats pendant l’été.

8. Utiliser les réseaux sociaux pour se faire connaître

Promouvoir ses compétences et identifier le genre d’emploi recherché sur Facebook, Twitter et LinkedIn pourrait s’avérer très efficace pour votre ado. En effet, la nouvelle se propage vite et le bouche-à-oreille peut rapidement faire son bout de chemin et aider votre jeune à dénicher l’emploi idéal pour lui cet été.

9. Se montrer flexible

Si votre jeune pense dénicher un emploi de 9 h à 17 h, du lundi au vendredi, il faut peut-être lui faire voir la réalité en face. Les emplois d’été sont souvent à temps partiel et rares sont ceux qui ont leur mot à dire sur les horaires. Il faudra que votre ado accepte de travailler tôt, ou de soir, voire même les fins de semaines. En fait, plus il se montrera flexible et aura de grandes disponibilités, plus il aura de chance de décrocher un boulot !

10. Faire bonne impression dès les premiers jours

Votre jeune a déniché son emploi ? Il faut maintenant qu’il fasse ses preuves. Rappelez-lui l’importance d’être ponctuel et courtois, d’être habillé de façon soignée, ou selon les standards du poste occupé, de se montrer professionnel avec les clients (s’il y a lieu), ses collègues et ses patrons. En faisant bonne impression dès le début, meilleures sont ses chances de conserver son emploi, voire même d’être rappelé l’été suivant. En conservant un emploi plus longtemps, votre enfant peut être assuré que son CV fera encore meilleure impression pour les années à venir.

Liens utiles :

Emploi Québec >>>
Emploi étudiant Québec
Services Canada – emplois étudiants >>>
Jobboom >>>
Workopolis >>>
Kijiji.ca >>>
LesPac.com >>>

Prochain article

Si mon enfant ne fait pas d’études, que se passe-t-il avec le REEE ?

Par Tina Fournier-Ouellet

Depuis la naissance de votre enfant, vous investissez dans un régime enregistré d'épargne-études (REEE) en espérant qu'il soit studieux bien longtemps. Mais que se passe-t-il avec son REEE s'il décide de ne pas poursuivre d'études postsecondaires, ce pour quoi est spécialement conçu le REEE ? Découvrez les différentes options qui s'offrent à vous !

Chat