Retour vers Notre blogue

Comprendre mon enfant introverti

Écrit par : Succès Scolaire

29 août 2016

Sébastien et Rachelle considèrent leur fille Élodie, 7 ans, comme une véritable énigme. Introvertie, Élodie parle peu : impossible de savoir ce qui se passe dans sa tête.

Qu’est-ce que l’introversion ?

L’enfant introverti est orienté vers son monde intérieur. Il préfère la solitude ou le calme pour recharger ses batteries. Trop de stimuli l’épuisent.

À l’inverse, l’enfant extraverti puise son énergie dans ses contacts avec les autres ou dans l’action. Il a besoin d’être stimulé. Trop de calme et d’inaction le dépriment.

L’introversion est un trait de personnalité comme un autre, au même titre que l’ambition, l’autonomie, la curiosité ou l’intuition. Et surtout : ce n’est pas un défaut qui doit être corrigé ! Au contraire, l’enfant introverti possède des forces qui font souvent défaut aux extravertis. En effet, l’introverti est souvent plus réfléchi et discret.

Être introverti n’égale pas être antisocial

L’introverti n’est pas asocial : il socialise tout simplement d’une façon différente. Il préfère les petits groupes et les personnes qu’il connaît déjà. Inutile d’inviter tous les enfants de sa classe pour son anniversaire; il préférera sans doute fêter avec quelques amis proches.

Être introverti n’égale pas être timide

Plusieurs supposent que tous les introvertis sont timides. C’est faux ! La timidité est un comportement et non un trait de personnalité. C’est avoir peur lorsqu’on se trouve dans une situation sociale.

Par exemple, à la récréation, pendant que ses camarades de classe joueront à la « tague », l’introverti mangera sagement sa collation parce qu’il trouve cette effervescence trop épuisante pour lui. Le timide, en revanche, aimerait se joindre aux autres, mais il choisira de rester seul, en retrait, parce qu’il a peur.

Le comprendre

«Pourquoi mon ado préfère-t-il lire dans sa chambre ou jouer à des jeux de société avec son meilleur ami ? À son âge, je jouais au hockey et suppliais mes parents de me laisser aller au Festival d’été de Québec avec ma gang.» Tout simplement parce que pour être heureux, il a besoin de solitude et de tranquillité.

Votre enfant introverti n’aura pas tendance à vous raconter sa journée ou à vous confier ses tracas. Pour le savoir, vous devrez le questionner. Vous avez l’impression que quelque chose le préoccupe, mais il reste fermé comme une huître? Suivez votre instinct et insistez un peu. Il finira bien par s’ouvrir.

L’écouter

La clé pour réussir à percer le mystère de votre enfant demeure l’écoute de ses besoins afin qu’il se développe en harmonie avec sa propre personnalité. Rien ne sert de le pousser à s’extérioriser : il risquerait de se renfermer et de s’isoler encore plus. Et pire : il pourrait cesser de se confier à vous.

Le rassurer

Dans la société dans laquelle nous vivons, la « norme » veut que le bonheur se compte en nombre d’amis et en quantité d’activités auxquelles nous participons. Certes, votre enfant introverti ne cadre pas dans le moule et il s’en rend compte. Il est donc essentiel de le rassurer : son tempérament est tout à fait normal. Il a le droit d’être tel qu’il est.

 

Cet article est une collaboration de Succès Scolaire, une entreprise vouée à la réussite scolaire des élèves des niveaux primaire, secondaire et collégial. Succès Scolaire offre des services d’aide aux devoirs, de rattrapage scolaire, d’enrichissement et de préparation aux examens.

 

Prochain article

Être parent: Transition primaire secondaire

Par Stéphanie Deslauriers

Votre ado débute son secondaire? Stéphanie Deslaurieurs, psychoéducatrice, explique les inquiétudes et le stress auxquels sont confrontés les ados lors de la transition du primaire vers le secondaire. Elle donne quelques conseils afin de faciliter ce passage obligé.

Chat