Retour vers Notre blogue

Concilier la vie de famille, le boulot et… le retour aux études !

Écrit par : Julie Provencher

11 mars 2016

Comme vous, j’ai réfléchi et j’ai sauté à pieds joints dans cette aventure, car, en effet, c’est toute une aventure ! J’ai clarifié mon intention (pourquoi je veux retourner aux études ?) et puisque ma raison était suffisamment importante, je me suis mise en mode solutions. Je me suis demandé comment organiser mon quotidien pour que tout le monde y trouve son compte (enfants, conjoint(e) et employeur). Je vous partage quelques-uns de mes trucs qui, disons-le, me facilitent la vie…je n’ai pas dit ici que c’était facile !

Diffusez vos intentions et parlez de votre projet de retourner aux études

Assurez-vous que votre environnement immédiat comprenne pourquoi cela est important pour vous. Il s’agit d’un projet qui chamboule la routine, alors les membres de votre famille doivent être informés des retombées positives d’un tel projet. Peut-être allez-vous rencontrer des oppositions, des commentaires décourageants.  Surtout, restez fixé sur votre objectif, soyez capable d’énumérer les effets favorables  et entourez-vous de gens positifs.

Parlez-en également à votre employeur. Vérifiez auprès de celui-ci sa flexibilité. Certains employeurs peuvent réorganiser les horaires de travail pour certaines périodes de l’année ou vous permettre de travailler parfois de la maison. Voyez avec lui les options, vous ne perdez rien à demander.

De plus, réseautez et discutez avec des gens qui ont déjà concilié la vie de famille, le boulot et le retour aux études. Vous pourrez ainsi partager vos inquiétudes et obtenir quelques conseils.

Nous ne sommes pas des super héros. Il y a des périodes où nous avons beaucoup d’énergie et de motivation, mais parfois, il y a des périodes où nous en avons moins. Dans ces moments plus difficiles de remise en question, trouvez dans votre entourage une oreille attentive qui vous écoutera. Parfois, il suffit d’un coup de fil ou d’aller prendre un café et hop ! l’énergie et la motivation reprennent le dessus.

Déléguez certaines responsabilités

Vous n’avez pas à TOUT faire ! Mon mari va à l’épicerie les samedis matin avec les enfants; pendant ce temps, je peux faire mes lectures ou mes travaux. Mes enfants ont également été mis à contribution. Ils rangent leurs vêtements, aident à défaire les sacs d’épicerie et, comme ils sont plus vieux maintenant, ils m’aident à préparer le souper. Peut-être avez-vous une mamie qui peut vous soutenir à certains moments ou même une petite gardienne qui prend la relève pour amener les enfants au parc. Soyez créatif. Que pouvez-vous déléguer et qui peut vous aider ?  

Gagner du temps à la cuisine

Vive les repas qui cuisent au four toute la journée ! Vive la mijoteuse ! Bœuf en cube, jambon, rôti de palette, porc effiloché, poulet entier… Ah ! Internet regorge de recettes de plats qui peuvent cuire longtemps à feu doux. Pour une maman comme moi, c’est simple et délicieux. Une formule gagnante !

Une autre astuce est de préparer d’avance les ingrédients pour faire des soupes-repas rapidement. La fin de semaine, ma famille et moi préparons les légumes qui serviront à une soupe-repas. Ajoutez du bouillon et une viande (petites boulettes, viande à fondue ou tortellinis) et vous aurez un autre repas simplement délicieux.

Célébrez les réussites en famille

Le quotidien est exigeant. La vie n’est pas toujours facile, mais il faut prendre le temps de célébrer les petits, et même les mini-moments. Chaque jour vous rapproche de votre but, n’est-ce pas une merveilleuse raison de célébrer ?

L’été dernier, je devais remettre un travail pour un de mes cours. J’ai dit à mes enfants que lorsque j’aurais terminé, je mettrais de la musique à tue-tête et que nous allions danser ! Quelques semaines plus tard, je suis sortie de mon bureau et lorsque j’ai levé le son de la musique, nous avons partagé un moment fantastique ! Que ce soit de lever notre verre le vendredi parce que la semaine est finie ou d’acheter quelques beignes parce que le cours est terminé, célébrez vos réussites en famille.

Pas de compromis sur les heures de dodo !

Vous ne pouvez pas vous permettre d’être fatigué. Le sommeil renforce le système immunitaire. Ce n’est surtout pas le temps d’attraper un virus  puisque vous avez besoin de toute votre énergie pour mener à terme ce projet. De plus, le manque de sommeil nous rend plus vulnérables au stress et à l’anxiété.

D’autres avantages sont liés à de bonnes nuits de sommeil, entre autres, une meilleure concentration et la bonne humeur: deux éléments clés pour une conciliation boulot, famille et études réussie.

Pour conclure, je vous laisse sur cette citation : « Si le plan A ne fonctionne pas, il reste encore les 25 autres lettres de l’alphabet » (Les beaux proverbes)
Bon parcours !


Julie Provencher est maman, consultante en éducation et doctorante. Si le plan A fonctionne, elle terminera son doctorat à l’automne 2017 !
Suivez-moi sur Twitter : @Pouvoirdelire
Site internet : www.pouvoirdelire.com

Prochain article

Épargne-études : Laissez-vous de l’argent sur la table ?

Par Universitas

Les avantages à cotiser dans un REEE pour votre enfant sont nombreux: les connaissez-vous ? En matière d’épargne-études, laissez-vous de l'argent sur la table ?