Retour vers Notre blogue

Dernier sprint avant de terminer l’année

Écrit par : Succès Scolaire

9 mai 2016

Ça y est, les journées allongent petit à petit, ce qui signifie que la fin de l’année scolaire approche. Comment aider votre enfant à garder sa motivation jusqu’en juin ? S’il est en situation d’échec, comment l’épauler pour qu’il remonte la pente ? C’est ce que nous allons voir.

Motivation, quand tu nous quittes !

Avouons-le : plus les beaux jours approchent, plus on a hâte aux vacances… surtout si on n’a pas eu la chance d’aller se prélasser une semaine dans le Sud pendant l’hiver. Et chapeau à celui qui n’a jamais dû combattre une baisse de motivation !

Pour les enfants, c’est la même chose. Oui, la relâche leur a fait du bien. Mais d’ici quelques semaines, fort est à parier que leur motivation sera inversement proportionnelle aux journées chaudes et ensoleillées. Et pourtant, ce n’est pas le temps de se relâcher puisque les examens les plus importants de l’année restent à venir. À vous de jouer au motivateur.

1. La liste des envies

Demandez à votre jeune de faire la liste de tout ce qu’il aimerait faire plutôt que  d’étudier ou de faire des devoirs. Ce peut être d’aller à la cabane à sucre chez grand-papa, de cuisiner un gâteau au chocolat, de magasiner avec sa meilleure amie ou de faire une randonnée de vélo. Il doit inscrire au moins 10 éléments, ce qui l’obligera à faire preuve de créativité. L’objectif de cette liste ? Lui apprendre qu’après les efforts, il y a mille et une façons de se récompenser.

2. Un brin de folie

Lire ses notes avec un accent anglais, espagnol ou russe. Jouer à un jeu éducatif en ligne pour réviser ses participes passés. Écrire ses mots de vocabulaire avec du papier ou des crayons de couleur. Mettre un peu de piment dans la période d’étude, c’est motivant.

De l’échec à la réussite

Jusqu’à présent, votre enfant échoue dans une ou plusieurs matières ? Rien ne sert de paniquer : il est encore temps de remonter la pente. Pour ce faire, procédons avec méthode.

Étape 1 : établir des objectifs clairs

Assoyez-vous avec votre enfant et convenez ensemble des objectifs à atteindre. L’important est que ces objectifs soient réalistes.

Étape 2 : concevoir un plan d’action

Comment atteindre les objectifs fixés ? La réponse dépend des faiblesses de votre enfant. Voici tout de même quelques suggestions :
•    Étudier une heure chaque soir;
•    Travailler à la bibliothèque les midis où il n’a pas d’activités parascolaires;
•    Transcrire ses notes de cours ou écrire des fiches qui résument les points principaux de la matière;
•    Lire ses notes à voix haute;
•    Rédiger un document « questions/réponses » et demander à quelqu’un de l’interroger;
•    Engager un tuteur (un investissement utile si vous vous sentez dépassé).

Étape 3 : remédier aux mauvaises habitudes

Il n’est jamais trop tard pour adopter de bonnes habitudes : éliminer toute source de distraction pendant les devoirs, bien manger, bouger tous les jours, dormir suffisamment…

Pour d’autres conseils sur le même sujet, consultez le billet Le dernier droit de l’année : petit guide de survie pour les examens.

Cet article est une collaboration de Succès Scolaire, une entreprise vouée à la réussite scolaire des élèves des niveaux primaire, secondaire et collégial. Succès Scolaire offre des services d’aide aux devoirs, de rattrapage scolaire, d’enrichissement et de préparation aux examens.

Prochain article

Le pouvoir magique de maman : la lecture

Par Julie Provencher

C’est connu : les mamans ont mille et un talents qu’elles déploient au quotidien. Mais elles ont aussi un pouvoir magique ! À l’occasion de la fête des Mères, découvrez la touchante histoire que nous relate notre collaboratrice Julie Provencher.

Chat