Retour vers Notre blogue

Des jeux en auto qui favorisent l’acquisition en lecture

Écrit par : Julie Provencher

24 septembre 2014

Combien d’heures passons-nous en auto ou dans les transports en commun avec nos enfants ? Nous nous déplaçons pour la garderie, les vacances, les visites chez les grands-parents et j’en passe ! Pour certaines familles, il s’agit de centaines d’heures par année. Un temps précieux pour mieux connaître notre enfant et prendre le temps de discuter avec lui. Un temps qui finalement peut s’avérer positif et intéressant.

Étant la mère de deux jeunes garçons « actifs », les moments en auto pouvaient devenir un supplice. J’ai alors développé des jeux en auto qui non seulement sont rigolos, mais outillent mes garçons en lecture.  

Trouve-moi un mot qui commence par la lettre ___ .

Jouer avec les mots est bénéfique puisque l’enfant doit réfléchir à la constitution des mots. Prendre quelques minutes pour jouer à « Trouve-moi un mot qui commence par la lettre ou le son « A » », par exemple, développe chez votre enfant la conscience des lettres et de leur son. Le guider avec quelques exemples (animal, allô) l’aide à comprendre que les mots sont formés de lettres et qu’il y a tout un code secret à découvrir !

De plus, un autre jeu intéressant qui développe la conscience des lettres et de leur son : les jeux de rimes ! Utilisez le prénom de votre enfant et associez-le à des mots qui riment. Encore une fois, votre enfant sera sensibilisé aux lettres et à leur son. Il réalisera que certaines terminaisons « sont pareilles ». Un grand pas vers la découverte du code écrit !

Trouve-moi 5 ou 10 mots sur le thème de _____ .

Ce jeu est très populaire chez nous, même mon mari y participe. J’annonce une catégorie, par exemple « les oiseaux », et nous devons trouver 10 mots liés à ce thème. Les études nous le confirment, le développement du vocabulaire est un élément central pour la compréhension de l’écrit. Plus un enfant connaît de mots, plus cela l’avantage en lecture. Ce jeu développe le vocabulaire. Il n’est pas rare d’entendre mes fils dire : « Qu’est-ce que ça veut dire, maman, le mot ____ ? ».

Que ferais-tu si…

Ce jeu consiste à inventer une situation (réelle ou fictive) et à demander à votre enfant : « Que ferais-tu si…? ». Que ce soit des situations de résolution de problème telles que : « Tu es dans la cour d’école et tu as vraiment mal au ventre, que fais-tu ? » ou des situations rigolotes : « Tu découvres un coffre aux trésors… Que fais-tu ? ». L’important, c’est de faire réfléchir notre enfant à une situation en particulier. Il réfléchit alors aux informations et donne son opinion. À l’école, votre enfant lira toutes sortes de textes et l’enseignant lui demandera de se positionner. Jouer à « Que fais-tu si… ? » enseigne à votre enfant à réagir à une situation, à l’analyser et à proposer des solutions. Ce sont les mêmes processus de compréhension, d’analyse et d’expression que lorsqu’il réfléchit aux informations contenues dans un texte et qu’il doit répondre aux questions de son enseignant.

Lire des devinettes, des blagues ou des énigmes

Dans le coffre à gants ou dans les pochettes disponibles pour le rangement, j’apporte des livres de devinettes, de blagues ou d’énigmes. Mes garçons en raffolent. Parfois, ils me font la lecture et je dois deviner, parfois, un membre de la famille lira une devinette et les autres devinent. Au-delà de l’acte de lire, vous amenez vos enfants à réfléchir aux indices dans le texte. À partir d’un court texte, vous les aidez à faire du sens.

Une devinette telle que : « Elle est ronde, mais pas toujours. On est dedans quand on rêve tout éveillé1. », amène l’enfant à faire des liens entre ce qu’il connaît (ses connaissances) et les indices du texte. Il doit lire entre les lignes et inférer. Lorsqu’il sera à l’école, son enseignant lui soumettra ce type de questions et il devra trouver les réponses à partir du texte.

Enfin, les livres audio sont également une belle ressource pour les parents occupés à conduire la voiture. Vous pouvez facilement vous en procurer dans les bibliothèques municipales.
En conclusion, il n’est pas toujours nécessaire d’avoir un livre entre les mains pour développer les habiletés de lecture de nos enfants. Parfois, un peu d’imagination, des petits jeux simples et rigolos peuvent aussi bien l’outiller.

Bonne route !

Vous aimeriez connaître d’autres trucs ? Consulter le livre Trucs Lecture par Julie Provencher aux éditions CARD


 1. Tiré du livre Les devinettes d’Henriette par Henriette Major, 2004.

 

Julie Provencher, maman, enseignante et conférencière
Suivez-moi sur Twitter: @Pouvoirdelire
Site internet: www.pouvoirdelire.com

 

Prochain article

Le renforcement positif

Par Nanny Secours

Faire du renforcement positif, c’est donner à un sujet un stimulus agréable lors d’un comportement, afin d’augmenter la fréquence d'apparition de ce comportement. Voici comment bien user du renforcement positif avec vos enfants.