Retour vers Notre blogue

Économiser pour ses études futures. Un geste significatif pour votre enfant

Écrit par : Universitas

17 novembre 2015

« J'ai grandi en sachant que mes parents avaient prévu m'aider financièrement pour mes études postsecondaires en cotisant dans un régime d'épargne-études chez Universitas », se rappelle Vincent Laurion, aujourd'hui superviseur à l'expédition pour une compagnie située à Québec. « C'est un beau cadeau qui m'a été offert ».

Au moment où les enfants entreprennent des études postsecondaires, les préoccupations financières peuvent être un fardeau et une source de stress. L'un des principaux objectifs de la Semaine de l'épargne-études, qui se déroule du 15 au 21 novembre, est d'alléger cette pression en sensibilisant les parents à l'importance d'épargner en vue des études postsecondaires d'un enfant.

Le REEE sert à financer tous les domaines d'études

Pour les parents, le REEE est un placement financier très avantageux, car de généreuses subventions gouvernementales s'ajoutent aux cotisations versées1. Ce sont ces subventions en plus des revenus accumulés sur celles-ci et sur les cotisations qui sont remis sous forme de paiements d'aide aux études (PAE) au moment où le bénéficiaire du REEE s'inscrit à des études postsecondaires.

La plupart des parents investissent dans un REEE pour permettre à leurs enfants de réaliser leurs rêves, comme ce fut le cas pour Léonie Pilote, bénéficiaire d'un REEE offert par Universitas :« Les PAE m'ont permis d'avoir les moyens d'aller dans l'une des meilleures écoles des Arts du cirque au monde dans un domaine qui me passionne. Cet argent m'a permis d'étudier l'esprit tranquille et de diminuer mon stress ».

Les PAE, anciennement appelés bourses d'études, provenant d'un REEE servent à payer les frais liés à divers domaines d'études, et pas seulement de niveau universitaire ! Cela peut inclure les programmes menant au diplôme d'études professionnelles (DEP), à l'attestation d'études collégiales (AEC) et au diplôme d'études collégiales (DEC).

Un PAE pour une voiture

Par ailleurs, les PAE peuvent servir à payer toutes les dépenses liées aux études postsecondaires telles que les frais de scolarités, le logement, l'épicerie, le transport et le matériel scolaire. « J'ai choisi un établissement scolaire à l'extérieur de ma ville de résidence. Je me suis servi de mes paiements d'aide aux études pour acheter une voiture fiable et pour payer mon essence », relate Samuel Roberge, étudiant en Mécanique industrielle en Ontario.

La planification des études d'un enfant dès son jeune âge est très importante, car l'épargne à long terme joue un rôle dans le renforcement de ses aspirations. Cette planification est également un facteur essentiel pour aider les jeunes à trouver un emploi motivant .

« Un jour, je serai parent et j'investirai dans un REEE chez Universitas pour permettre à mon enfant de faire le choix de carrière qu'il désire», termine Vincent Laurion.



1. Subvention canadienne pour l'épargne-études (SCEE) de 20 % à 40 %. Incitatif québécois à l'épargne-études (IQEE) de 10 % à 20 %. Bon d'études canadien (BEC) pouvant atteindre 2 000 $, pour un enfant né après le 31 décembre 2003 et dont la famille reçoit le Supplément de prestation nationale pour enfants. Selon le revenu familial net. Certaines conditions s'appliquent. Consultez notre prospectus ou contactez l'un de nos représentants.

Prochain article

Fiston ne lit que des bandes dessinées !

Par Julie Provencher

Vous savez que la lecture est importante dans le développement de l’enfant et sa réussite scolaire, et vous êtes bien content de voir que votre jeune aime lire. Par contre, il ne lit que des BD… Est-ce une lecture digne de ce nom ? Cet article permet de démystifier les a priori envers la lecture de BD et de mieux comprendre à quel point cette lecture peut même être bénéfique pour un enfant.