Retour vers Notre blogue

Favoriser la persévérance scolaire

30 septembre 2013

Chaque année au Québec, 28 000 jeunes décrochent et près du tiers d'entre eux le font avant la fin des études secondaires. La situation est d'ailleurs davantage préoccupante chez les jeunes garçons et les enfants provenant de milieux socioéconomiques plus défavorisés.

Décrochage chez les jeunes garçons

C'est 21,5 % des garçons qui mettent un terme à leurs études versus 13,6 % chez les filles.
Pourquoi ? La réponse n'est pas simple et plusieurs facteurs sont sans cesse analysés. Le manque de modèles masculins dans les écoles, une plus grande difficulté en lecture et en écriture, les stéréotypes portant sur l'école, l'apprentissage et l'origine sociale seraient des facteurs importants.

Pour aider nos garçons à persévérer, il faut agir de manière efficace dès leur plus jeune âge en les soutenant au maximum tout au long de leur cheminement scolaire. Voici quelques conseils pouvant faire une différence :

  • Favoriser la lecture dès leur plus tendre enfance. Miser sur des sujets qui les intéressent : le sport, les jeux vidéo, leurs idoles, etc.
  • Apprendre à connaître leurs amis et leur cercle d'influence. Ceux-ci ont un impact plus important que l'on peut le croire.
  • Les inciter à participer à des activités qui les intéressent et qui les motiveront tout au long de leur parcours scolaire : activités sportives, activités socioculturelles (musique, théâtre, etc.).
  • Les encourager et faire du renforcement positif sur une base quotidienne, peu importe leur âge.

Décrochage chez les jeunes provenant de milieux défavorisés

Bien que cela puisse sembler un cliché, il a été démontré que les jeunes provenant de milieux socioéconomiques moins favorisés sont plus enclins à décrocher avant la fin de leurs études secondaires. Pourtant, bon nombre de ces élèves démontrent de l’intérêt à poursuivre leurs études. Ils ont du talent mais manquent principalement de ressources financières et matérielles, et parfois de soutien familial pour aller jusqu’au bout de leurs ambitions.

C’est pour les aider qu’un fonds d’aide à l’éducation visant à soutenir financièrement des jeunes issus de milieux moins favorisés, grâce de bourses de persévérance, a été fondé en 2002 : Éducaide. Il s'agit d'un organisme à but non lucratif ayant trois principaux objectifs tournés vers les jeunes :

  • Reconnaître le mérite en considérant les situations précaires des jeunes.
  • Reconnaître et encourager la persévérance scolaire.
  • Fournir une aide financière et offrir un complément aux programmes d’aide existants.

En date d'aujourd'hui, Éducaide a versé plus de 845 000 $ en bourses à près de 700 élèves. Un soutien financier qui a engendré des résultats probants auprès des jeunes boursiers ! En effet, 85 % des boursiers d'Éducaide ont obtenu un premier diplôme.

Impact de la persévérance scolaire dans la société

Poursuivre des études postsecondaires a un impact positif sur les individus et la société en général. Voici quelques uns des nombreux avantages d’une formation académique :

  • Plus grande facilité d'accéder à un emploi
  • Lutte contre le chômage
  • Meilleure stabilité d'emploi
  • Salaire plus élevé (au Québec, les diplômés gagnent en moyenne un revenu annuel total de 10 000 $ à 23 000 $ supérieur à celui d’un décrocheur)
  • Plus grande participation à la vie démocratique
  • Répercussions positives sur la santé et l'ensemble de la communauté

Notre société a tout avantage à définir l’éducation comme une valeur fondamentale et à encourager les jeunes à persévérer et réussir ! Cela aura un impact positif sur leur propre vie, mais aussi sur la société en général.

Sources :

Ministère de l'Éducation
Institut de la statistique du Québec
Statistique Canada
Centrale des syndicats du Québec : Le décrochage et la réussite scolaire chez les garçons : Déconstruire les mythes, rétablir les faits
Fédération des syndicats de l'enseignement
Université du Québec à Rimouski et Commission scolaire des phares : Rapport de recherche sur la réussite scolaire des garçons en lecture et en écriture
Conseil régional de prévention et de l’abandon scolaire (CRÉPAS) : Les milieux à risque d’abandon scolaire - Quand pauvreté, conditions de vie et décrochage scolaire vont de pair
Éducaide
Les Fonds Universitas
Journées de la persévérance scolaire

Prochain article

Besoin d’aide pour les devoirs ?

Par Jenny Normandeau

On a beau être le parent le plus aimant du monde, il faut parfois se rendre à l’évidence : on n’est pas toujours le mieux placé pour aider notre enfant à faire ses devoirs. Cela peut être par manque de disponibilité ou parce que nos souvenirs d’apprentissage scolaires sont bien loin; de toute façon, il y a toujours un moment - ou bien une matière - pour lesquels nous ne serons plus à la hauteur. Voici une solution que vous proposent les Fonds Universitas : Allô prof. Lisez cet article pour en savoir plus.

Chat