Retour vers Notre blogue

Inculquer la gentillesse à son enfant

13 novembre 2018

Aujourd’hui, il est de mise de célébrer la gentillesse. Cependant, la gentillesse n’est pas innée, et être gentil, ça s’apprend.

Alors voici quelques pistes pour enseigner à nos enfants à être gentils.

Saluer avec le sourire

Rappelons à nos enfants l’importance de dire « bonjour », en montant dans l’autobus, en rentrant en classe, en promenade en forêt ou dans les magasins. Saluer les gens, avec un signe de tête ou simplement leur sourire, c’est déjà un bon début.

« Regarde les gens dans les yeux ». À une époque où il est difficile de décrocher les yeux des enfants des écrans, expliquons-leur que la chaleur du contact visuel, accompagné d’un sourire, ça fait toute la différence!

Revenir aux essentiels de la politesse

Bonjour. S’il vous plaît. Merci (ou non, merci). Au revoir. Les enfants les oublient parfois trop facilement.

Attendre que les gens descendent de l’autobus pour s’y engouffrer, laisser sa place assise aux personnes âgées et aux femmes enceintes.

Tenir la porte aux gens, en rentrant à l’école ou dans les magasins.

Penser aux autres, prendre de leurs nouvelles, demander « ça va, et toi? » en le pensant sincèrement et en écoutant la réponse.

Se mettre à la place des autres

La gentillesse, ce n’est pas seulement la politesse, mais aussi le partage.

Ce serait une bonne occasion de proposer à vos enfants de « se débarrasser » de leurs vieux vêtements ou des jouets qu’ils n’utilisent plus en les apportant à des œuvres de bienfaisance qui les récupèrent.

Enseignons l’empathie à nos enfants. On peut penser au proverbe « Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse » et mieux encore : « Sois la meilleure version de toi-même. » Face à une situation d’intimidation, ne pas hésiter à défendre les plus faibles. Face à une injustice, aller en parler avec un adulte responsable. Aider les personnes en difficulté, parler aux gens exclus, faire du bénévolat… autant de façon de donner au suivant et de rendre service aux autres.

Plus votre enfant sera habitué à aider son prochain, plus cela lui sera naturel, et il deviendra l’adulte que tout le monde veut avoir comme ami!

Avoir une petite attention

Faites agir votre enfant : pourquoi ne pas lui proposer d’avoir une petite attention spéciale pour quelqu’un en particulier? Un enseignant, un coach, un ami, une gardienne, un membre de la famille… Encouragez-le à dire merci aux gens qui gravitent autour de lui, à leur dire qu’il les apprécie. Un petit mot de reconnaissance ou un petit cadeau symbolique fait tellement chaud au cœur! Et pourquoi pas ne pas prêcher pour votre paroisse : vous pourriez lui dire à quel point vous apprécieriez qu’il vous apporte le petit-déjeuner au lit cette fin de semaine, ou qu’il déneige l’entrée pour vous rendre service, sans rien attendre en retour!

Montrer l’exemple

On le sait, un enfant ne fait pas ce qu’on lui dit de faire, il nous imite. Alors à nous de montrer l’exemple au quotidien.

De votre côté, pourquoi ne pas déposer un petit mot dans le lunch de votre enfant?

Prenez le temps de jouer ou de parler avec lui. Écoutez-le en le regardant dans les yeux, dites-lui « s’il te plaît » quand vous lui demandez quelque chose, et « merci ». Souriez-lui pour l’encourager, et dites-lui que vous êtes fier de lui et que vous l’aimez.

Et pour finir, rappelons à nos enfants que tout ce qui peut faire naître un sourire sur le visage d’une autre personne, d’un être qui nous est cher ou d’un inconnu, contribue à rendre le monde meilleur pour tous. Et ils verront bien qu’on se sent bien en retour. 

Prochain article

À toi, l’enseignant de mon enfant

Par Éducaide