Retour vers Notre blogue

La douance chez les enfants

Écrit par : Marielle Potvin

27 janvier 2015

Génie, prodige, surdoué, talentueux, plusieurs termes sont employés lorsque l’on aborde la question de l’intelligence exceptionnelle ou de la douance chez l’enfant.

Cependant, cet état est plutôt mal compris de la plupart des adultes, même chez les enseignants. À preuve, plus de la moitié des enfants doués ne sont toujours pas identifiés, même à la fin de leur cours secondaire. Cette situation les laisse sans l’aide qui leur serait bénéfique pour leur plein épanouissement.

Vous êtes parent d’un enfant qui vous semble doué ? Ce billet vous fournira des informations précieuses sur les caractéristiques et les moyens d’aider votre enfant, si celui-ci est à haut potentiel intellectuel.

Tout d’abord, quelles sont ces caractéristiques ?

1. Ce qui attire généralement l’attention chez un enfant doué, c’est l’important décalage qui existe entre le niveau de développement affectif et le développement intellectuel.

Exemple : Un enfant de trois ans qui s’interroge sur le sens de la vie ou de la mort, mais qui réagit toutefois exactement comme un enfant de son âge devant une contrariété.

Autre particularité, cet enfant peut aussi présenter un décalage important entre son développement intellectuel et ses capacités psychomotrices.
Exemple : Un enfant qui a appris à lire avant son entrée à l’école (et parfois sans aide extérieure) mais qui éprouve des difficultés en diction, ou pour la motricité fine (utilisation du crayon, activités de découpage, etc.)

On est frappés par sa capacité d’attention, autant par l’intensité de celle-ci que par sa durée. Son vocabulaire est soutenu, bien au-delà des normes établies pour les enfants de son âge. S’il s’intéresse momentanément à un sujet, il peut en faire une quasi-obsession. L’Égypte ancienne, les dinosaures ou l’astronomie peuvent être des sujets de prédilection pour un enfant doué de trois ou quatre ans.
On le reconnait aussi par son extrême sensibilité, un sens de la justice hors du commun pour son âge, et un perfectionnisme évident.

2. La plupart du temps, il est d’un tempérament solitaire, se sentent différent sans pouvoir l’exprimer, et éprouve un mal-être en lien avec cette différence. Celle-ci entraine fréquemment une faible estime de lui-même.

Il a peur de lui-même, de ce qu’il est, des conséquences de ses pensées et de ses émotions débordantes. Hypersensible, il somatise souvent face aux incompréhensions et aux difficultés. En fait, il est perçu comme « bizarre », ou « étrange » par les autres enfants de son âge, et en éprouve une souffrance sans pouvoir se l’expliquer.

Socialement, son adaptation pose des difficultés importantes, même en bas âge. Il n’arrive pas à établir une communication basée sur des points en commun avec les autres enfants.

S’il est témoin d’une injustice, l’enfant doué réagira très fortement, ayant en horreur l’iniquité et la malveillance. Cette caractéristique les pousse parfois vers les professions du domaine de la santé ou de la justice.

Intellectuellement, on dit que sa pensée est « en arborescence », c’est à dire que ses idées se déclinent en une multitude d'autres idées en provenance d'un point commun entre elles, créant une pensée riche, mais pas nécessairement dirigée vers le sujet de départ.

Sa curiosité et sa soif d’apprendre hors du commun en font un enfant qui demande énormément de ressources à son entourage, chaque réponse ou connaissance amenant son lot de nouveaux questionnements. Il pose beaucoup de questions, mais il est aussi capable d’acquérir des connaissances par ses propres moyens. De plus, on observe chez ces enfants une mémoire tout à fait étonnante.

Chose surprenante aussi, ces enfants savent d’instinct identifier et réutiliser des concepts et des stratégies qu’ils emploient pour résoudre des problèmes, ce qui leur permet de généraliser ces stratégies dans des contextes différents.

3. Multitâches, ils sont tout à fait capables de suivre un exposé ou une conversation en faisant autre chose, et à la grande surprise de leur entourage, ils n’en ont absolument rien manqué !

Enfin, on sait aussi qu’ils supportent très difficilement les échecs, sont sensible à l’harmonie (musical ou esthétique, par exemple), et possèdent un sens de l’humour souvent particulier, versant régulièrement dans le sarcasme ou l’ironie.

Finalement, on note qu’ils ont des difficultés à prendre des décisions si confrontés à un problème ne pouvant être résolu uniquement par la logique (par exemple un problème sentimental ou émotionnel).

Ce que vous pouvez faire, en tant que parent :

Les parents d’enfants surdoués sont rarement des parents hyperprotecteurs, hyperexigeants et béats d’admiration devant leur enfant… Dans les faits, ils sont souvent les premiers surpris par le développement inhabituel que celui-ci présente.

Leur attitude devant cette différence peut contribuer à rendre cette situation plus épanouissante pour l’enfant doué.

Voici quelques recommandations à cet effet :

  • Montrez votre intérêt pour les lectures de votre enfant,
  • Encouragez l’originalité. Incitez-le à créer des projets,
  • Encouragez-le à poser des questions,
  • Stimulez sa pensée créative et la résolution de problèmes,
  • Encouragez ses intérêts envers diverses activités,
  • Réservez des temps libres, pour lui permettre des moments de réflexion et apprécier le monde qui l’entoure.
  • Essayez d’être un véritable compagnon pour votre enfant. Explorez et prenez part à la pensée de l’autre, réciproquement. Il a d’autant besoin de votre présence que son adaptation sociale peut être difficile. Parlez-lui de sa douance et aidez-le à se connaître.

L’une des difficultés inhérentes à la situation de parent d’un enfant doué est un sentiment d’isolement dû au fait que le dialogue avec les enseignants est parfois difficile, au point que certains renoncent à établir et maintenir un lien avec eux. Pourtant, il est important de maintenir un pont qui permettra une meilleure connaissance réciproque et une compréhension de la situation que vit l’enfant doué.

Heureusement, les associations, la documentation et la communication à ce propos se multiplient, favorisant une meilleure diffusion des informations sur le sujet :

Voyez l’entrevue de Marielle Potvin à ce sujet, diffusée le 4 février 2015 dans l’émission Libre-service sur MaTV.

*En complément : Quelques ouvrages intéressants sur le sujet :

         

Marielle Potvin, orthopédagogue
Suivez-moi sur Facebook : https://www.facebook.com/marielle.potvin
Courriel : marielle.potvin@gmail.com

Marielle Potvin sur Google+

Prochain article

Prêt à faire vos impôts ? Et le REEE dans tout cela ?

Par Universitas

La période des impôts arrive à grands pas ! Plusieurs se demandent s’il y a une date limite pour investir dans un REEE et si celui-ci est déductible d’impôts. Dans cet article, nous répondons aux questions les plus fréquemment posées par nos clients.