Écrit par : Universitas

20 novembre 2017

À son anniversaire, les jouets sont remplacés par des billets de banque? Les cartes-cadeaux de boutiques gagnent en popularité au détriment des vêtements? Il vous réclame plus d’argent de poche? Après tout, il commencera bientôt le secondaire, il voudra faire des sorties! En d’autres mots, votre enfant est de plus en plus exposé à faire des choix avec son argent. Comment l’encadrer?

Savoir répartir ses dépenses et… épargner!

Il est d’abord important de sensibiliser votre enfant au fait que, même s’il reçoit un montant d’argent, il n’est pas nécessaire qu’il le dépense complètement dans l’immédiat. Encouragez-le à en épargner une partie. Troquez sa tirelire contre un compte épargne, si ce n’est déjà fait, et accompagnez-le à la banque sur une base régulière pour qu’il y dépose un montant. Prenez ensuite le temps de regarder son relevé en ligne avec lui. Il sera fier de voir le solde de son compte bancaire augmenter!

Éventuellement, vous pourriez espacer les moments de versement de son allocation. Au lieu de lui donner un petit montant chaque semaine, donnez-lui un seul montant pour deux semaines, puis pour un mois. Ainsi, il aura à apprendre à répartir ses dépenses dans le temps. S’il dépense tout au casse-croûte la première semaine, il sera bien déçu de ne pas pouvoir aller au cinéma la semaine suivante!

À partir de 13 ans, environ, vous pouvez aider votre enfant à faire un budget. Si vous lui donnez de l’argent de poche, aidez-le à déterminer quels sont les montants nécessaires pour ses dépenses courantes et les montants qu’il souhaite épargner pour un objectif particulier qui nécessite un plus gros montant, comme un voyage scolaire ou l’achat d’une nouvelle console de jeux, par exemple. Souhaite-t-il faire des dons à une cause qui lui tient à cœur? Un enfant qui prend l’habitude de suivre un budget tôt et qui comprend les avantages que cela lui apporte (être maître de ses dépenses, être capable d’atteindre facilement ses objectifs, éviter les mauvaises surprises) sera plus enclin à continuer à faire un budget en vieillissant et à le bonifier en fonction de ses obligations et de ses objectifs financiers qui, on le sait bien, tendent à toujours augmenter! Le budget deviendra pour lui une simple habitude et non une tâche éprouvante.

Appendre à compter... même avec une carte!

L’argent en espèces a l’avantage d’être facile à compter : votre enfant sait combien il reçoit en argent de poche et il voit sa petite cagnotte diminuer au fur et à mesure de ses dépenses. Éventuellement, il recevra peut-être des cartes-cadeaux de ses magasins préférés et il aura probablement le réflexe de choisir soigneusement les achats qu’il souhaitera faire, comprenant que sa carte ne lui donne pas accès à une somme illimitée. C’est ce réflexe qu’il faut absolument encourager, car viendra un moment où, pour des raisons pratiques, votre enfant devenu grand utilisera une carte bancaire et, oui, une carte de crédit! Beaucoup de parents craignent que ces cartes incitent leurs enfants à dépenser sans compter. Ils utilisent donc des cartes de crédit prépayées pour verser l’argent de poche à leurs ados. De cette façon, leurs jeunes prennent l’habitude de réfléchir à la pertinence de leurs dépenses avant d’acheter et conserveront cette habitude même lorsqu’ils seront détenteurs d’une véritable carte bancaire ou de crédit.

Prêcher par l’exemple

Vous épargnez pour rénover la cuisine? Vous avez souscrit un REEE pour votre enfant? Parlez-en ouvertement avec lui. Quelle est la somme totale que vous devez épargner? Quel est le montant que vous y consacrez mensuellement? Avez-vous eu à limiter d’autres dépenses afin d’atteindre vos objectifs d’épargne?

De son côté, il souhaite repeindre sa chambre, changer sa couette et sa lampe de chevet? Posez-lui ces mêmes questions. Il sera ainsi conscientisé aux réflexions à avoir, aux choix et peut-être aux sacrifices à faire afin d’atteindre ses objectifs.

Bien sûr, pour un projet que vous considérez comme plus ambitieux et pour lequel vous souhaitez contribuer, vous pourriez l’encourager en versant le même montant que lui, de sorte que, plus il épargnera, plus vous contribuerez.

 

Il existe bien sûr de nombreux trucs et techniques pour apprendre l’épargne aux jeunes. Chaque parent doit trouver la technique avec laquelle il est à l’aise et qui conviendra au caractère de son enfant. L’important est de prendre le temps de conscientiser son ado aux avantages d’épargner et de lui inculquer de saines habitudes financières. C’est un cadeau que vous lui offrirez pour toute sa vie!

Prochain article

Votre ado dort-il assez?

Par Succès Scolaire