Retour vers Notre blogue

Mon enfant est-il un lecteur à risque?

Écrit par : Karina Fiset

31 mars 2017

Votre fille de 7 ans, 2e année, a encore de la difficulté à lire? Au moment des devoirs, elle rouspète, trouve des prétextes pour éviter la tâche et la lecture qui ne devait prendre que 20 minutes se transforme en bataille interminable? Elle regarde partout au lieu de poser ses yeux sur le texte et essaye de deviner les mots sans se fier au contexte? Vous finissez par lire la majeure partie à sa place? Si ce portait ressemble à ce qui se passe chez vous, attendez avant de réprimander votre enfant : il est peut-être un lecteur à risque.

Qu’est-ce qu’un lecteur à risque?

Un lecteur est à risque d’accuser un retard lorsqu’il n’est pas capable de décoder et de comprendre la majeure partie d’un texte de son niveau scolaire sans aide. Ce retard a des répercussions dans la lecture du texte lui-même, mais aussi dans la compréhension de questions écrites portant sur le texte, dans la lecture de consignes écrites dans les autres matières que le français (par exemple, dans les résolutions de problèmes en mathématiques), ainsi que dans l’expression verbale et dans l’écriture.

Les signes d’un retard en lecture

Généralement, les caractéristiques suivantes figurent parmi la liste des signes de difficultés en lecture:

  • manque de concentration
  • peu d'intérêt envers les livres
  • confusions de certains sons et de certaines lettres
  • interversions de la position des lettres dans un mot
  • suppressions, ajouts ou changements de mots
  • décodage syllabique ou arrêts inopportuns ne permettant pas de saisir le sens des expressions, des propositions ou des phrases
  • difficulté à exprimer complètement les idées d’un texte

Ainsi, un enfant de première année qui lit : « La boule pond des œufs » sans se rendre compte de sa méprise met l’accent sur les formes graphiques et ne tient pas compte du contexte pour que le message fasse du sens.

Évidemment, lorsqu’on parle de difficultés en lecture, toutes les erreurs de mots et de lettres n’ont pas la même valeur. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte quant à l’importance des méprises, comme le type d’erreurs, leur fréquence, leur importance pour la compréhension du message, etc.

En d’autres termes, il est normal de changer, d’ajouter ou de supprimer certains mots. Cela n’est pas nécessairement un signe d’un problème en lecture.

La vitesse de lecture

Un autre signe du niveau de lecture de votre enfant est sa vitesse au décodage. Il y a des standards de vitesse pour chaque niveau scolaire. Il est possible de comparer la vitesse en lecture de votre enfant à ces standards pour évaluer un aspect de ses performances. Notez que la lecture silencieuse et la lecture à voix haute ne sont pas évaluées selon la même grille. Une lecture trop lente peut devenir un problème lorsque l’enfant a un temps limité pour compléter une tâche, un examen par exemple.

À quel moment faut-il s’inquiéter?

Il faut savoir qu’un enfant aime généralement apprendre et qu’il est fier de montrer ce qu’il sait faire. Cela est vrai pour la lecture comme pour toute autre activité. Il est normal aussi d’être fatigué à l’occasion ou de ne pas avoir envie de fournir un effort. Toutefois, si le vôtre présente certains des symptômes énumérés ci-haut, forts sont les risques pour qu’ils cachent certaines difficultés.

À l’inverse, un bon lecteur, bien qu’il puisse buter sur certains mots, lira la majeure partie d’un texte sans aide. Aussi, il sera en mesure de parler de sa lecture et de répondre à des questions qui portent sur le contenu.

Les pistes de solution

Alors, si votre fille de 7 ans, 2e année, rouspète, trouve des prétextes pour éviter la lecture du soir, que la se transforme en bataille, qu’elle change des mots au lieu de lire ceux qui sont écrits, rappelez-vous que ces comportements de lecteurs cachent peut-être des faiblesses plus ou moins marquées et que votre enfant ne fait pas exprès de ne pas lire les bons mots.

Si elles sont fréquentes et qu’elles nuisent à la compréhension, les méprises en lecture sont à prendre au sérieux, car elles figurent au titre des caractéristiques attribuées à un lecteur dyslexique. Un spécialiste des troubles du langage écrit procédera à une évaluation précise des méprises de votre enfant en lecture et déterminera s’il s’agit d’un problème léger, modéré ou sévère. De plus, il tiendra compte d’autres facteurs, tels le comportement du lecteur, ses réactions au texte, la facilité à verbaliser le message, la fluidité au décodage, etc.

Une évaluation précisera si votre enfant est un lecteur à risque. Celle-ci vient souvent avec une liste de recommandations pour faciliter la tâche de l’enfant, sans faire la tâche à sa place!

Prochain article

5 activités pour explorer la mesure avec votre tout-petit

Par Succès Scolaire

La mesure est à la base de nombreux apprentissages en mathématiques. Nous vous proposons donc quelques activités pour amener votre enfant à découvrir ce concept.

Chat