Retour vers Notre blogue

Prendre les bonnes habitudes pour réussir

Écrit par : Succès Scolaire

24 juillet 2015

Les fondations d’une maison, le tuteur d’une plante… les images ne manquent pas pour décrire l’importance d’avoir des assises solides pour s’assurer une bonne croissance. Prendre de bonnes habitudes tôt dans le parcours scolaire d’un enfant est essentiel à sa réussite. Voici un inventaire non exhaustif de ces habitudes.

Votre implication

L’adoption de bonnes habitudes de vie, ça passe par l’encadrement des parents, qui jouent un rôle significatif dans le développement de l’enfant. Jouer son rôle de parent ça veut dire, dès les premières années, stimuler intellectuellement son enfant, avoir des discussions à propos de ses progrès et de ses difficultés à l’école, faire la promotion de l’éducation (avoir une attitude positive à l’égard de l’école) et avoir des attentes élevées envers son enfant. On ne parle pas ici d’attentes démesurées et de course à la performance, mais bien de faire comprendre que la réussite et l’atteinte de bons résultats sont valorisées. Et puis, en passant, ne négligez pas l’importance de nuits de sommeil suffisamment longues.

L’heure des devoirs

Des devoirs, il y en aura tous les jours, tous les ans, pendant un bon bout de temps. Autant développer une formule pour s’assurer qu’ils sont faits dans les meilleures conditions possible. D’abord, l’espace consacré aux devoirs. Il doit être calme et assez vaste pour que votre enfant puisse y installer tous ses cahiers. Ensuite, il faut absolument inculquer à votre enfant une discipline en bas âge. Le mécanisme qui est à la base de la discipline, les spécialistes le nomment l’autocontrôle : faire ses devoirs ne procure pas de gratification immédiate, mais rester discipliné donne des bénéfices à long terme. Finalement, en faisant ses devoirs à la même heure et au même endroit, on évite de prendre du retard.

Le français, une priorité

La maîtrise du français est un incontournable. Avoir de bons résultats en français fait augmenter le taux de réussite dans les autres matières. C’est, encore une fois, un domaine dans lequel vous avez un rôle à jouer. Inculquer le goût de la lecture en bas âge est l’une des meilleures façons de préparer votre enfant à ses cours de français. Pour ce faire, favorisez les lectures qui intéressent spontanément votre enfant. Il faut d’abord développer son appétit de lecteur pour qu’il ait ensuite la ténacité pour lire des livres plus arides.

Une participation active

Ce n’est pas tout de se présenter à l’école tous les matins et de faire les travaux qu’on nous assigne. La meilleure façon de réussir, c’est de ne pas aller à l’école « sur le pilote automatique ». Concrètement, ça veut dire revoir la matière vue en classe tous les soirs, poser des questions en classe, refaire les exercices qui ont été ratés à la fin de la semaine, et trouver des réponses à ses questions à chaque fois que des problèmes de compréhension apparaissent.

Un texte de Succès scolaire

Prochain article

Un REEE qui change des vies

Par Isabelle Lessard

« Lorsque l’on parle d’épargne-études, nombreux sont ceux qui ne mesurent son impact qu’en termes de réduction de dettes. Pourtant, lorsqu’un coup de pouce financier aux études postsecondaires permet de libérer du temps et qu’un étudiant consacre ce temps à développer une passion, l’engagement qu’il y met peut changer une vie… et même plusieurs. Observation d’un véritable phénomène social. »

Chat