Retour vers Notre blogue

Rattrapage de subventions : le REEE de mon ado

Écrit par : Isabelle Lessard

11 septembre 2014

De nombreux parents ont ouvert un REEE à la naissance de leur enfant, en y mettant une contribution mensuelle minime, pour être certains de pouvoir la continuer à long terme. Placer un montant minimal, puis l’oublier pour qu’il s’accumule par habitude, voilà une bonne intégration de la discipline d’épargne. Cependant, il peut être judicieux, après un certain temps, de réévaluer ses moyens en cours de route pour s’assurer de ne pas laisser trop d’argent sur la table !

C’est la stratégie que propose Maryse Breton, directrice d'agence pour Universitas en Estrie, à plusieurs parents ayant déjà ouvert un REEE pour leur enfant, sans toutefois y mettre beaucoup d’argent. Prenons par exemple le cas des parents de Justine, qui vient d’avoir 14 ans. Depuis sa naissance, ses parents déposent 20 $ par mois. Lorsqu’elle atteindra 17 ans, les parents de Justine auront accumulé 4 080 $ en capital et 1 224 $ en subventions gouvernementales. Or, Justine montre un intérêt à poursuivre des études en sciences qui coûteront beaucoup plus que le montant accumulé pour les payer.

Ses parents pourraient pourtant bénéficier d’un effet de levier beaucoup plus important. Heureusement pour eux, il est possible de récupérer rétroactivement des droits aux subventions inutilisées. Comme les parents ont actuellement une meilleure situation financière, Mme Breton leur propose un rattrapage qui permettra de récupérer le maximum de subventions possible. Voici la stratégie mise en place : les parents de Justine déposeront 4 760 $ de plus chaque année pendant 4 ans (pendant les années de ses 14e, 15e, 16e et 17e anniversaires)1. De cette manière, les parents de Justine auront un capital supplémentaire de 19 040 $ et Justine recevra 5 712 $ de plus en subventions des gouvernements provincial et fédéral. Un placement des plus avantageux !

L’effort financier nécessaire est certes important à court terme. Cependant, compte tenu que les parents de Justine récupéreront leur capital rapidement2, ils pourront choisir de consacrer cet argent aux études de Justine ou encore l’utiliser à d’autres fins… tout en ayant obtenu des montants plus qu’intéressants pour les études de Justine.

1. Les cotisations versées à un REEE au cours d’une année pendant laquelle le bénéficiaire atteint l’âge de 16 ou 17 ans sont assujetties à certaines conditions quant au paiement des subventions gouvernementales. Consultez le prospectus ou communiquez avec un représentant autorisé pour plus de détails.
2. Le moment où le souscripteur récupérera son capital varie selon le plan choisi. Avec un plan collectif, ce remboursement survient dès que le bénéficiaire atteint l’âge de 17 ans (à l’échéance). Avec un plan individuel, le remboursement se fait lorsque le bénéficiaire remplit les conditions d’admissibilité du plan.

Prochain article

Lisez-vous assez tôt à vos enfants ?

Par Julie Provencher

Les enfants ne sont jamais trop jeunes pour se faire lire une histoire ! D’ailleurs, lorsque l’intérêt pour la lecture est développé tôt, il en résulte un impact positif sur la réussite scolaire plus tard. Pourtant, trop peu de parents lisent à leurs enfants ou donnent l’exemple en lisant eux-mêmes.

Chat