Retour vers Notre blogue

Réussite scolaire : Comment motiver mon enfant?

Écrit par : Succès Scolaire

5 février 2018

Apprendre, c’est une expérience agréable (ou ça devrait l’être). Apprendre, c’est enrichir ses connaissances et relever des défis jour après jour. Apprendre, c’est acquérir des outils pour réussir sa vie personnelle et professionnelle. Apprendre, c’est un cadeau qu’on se fait à soi-même… pas une corvée pour plaire à ses parents.

En tant que parent, quand notre enfant éprouve une baisse de motivation face à l’école, il peut arriver qu’on ait l’impression que les outils nous manquent pour l’aider à regagner l’intérêt. Voici trois stratégies gagnantes à mettre en pratique dans ces périodes :

1. Valoriser l’école et l’apprentissage

Encouragez votre enfant en lui parlant de vos expériences positives : de l’enseignant qui vous a donné la piqûre pour la lecture ou encore du plaisir que vous aviez à faire partie du conseil étudiant.

 

Amenez-le aussi à vous parler de ce qu’il n’aime pas. En sachant ce qui le démotive, vous pourrez l’aider plus facilement.

  • Est-ce qu’il n’apprend pas assez?
  • Est-ce qu’il se sent dépassé par sa charge de travail?
  • Quelles matières l’intéressent et lesquelles ne l’intéressent pas?
  • Est-ce qu’il a l’impression qu’il doit apprendre des choses qui ne lui serviront pas dans le futur?
  • Est-ce qu’il a des problèmes avec des enseignants ou des compagnons de classe?

 

Toutes les occasions sont bonnes pour apprendre :

  • Allez à la bibliothèque ou à la librairie;
  • Jouez à des jeux de société;
  • Profitez de vos sorties pour explorer, que ce soit une promenade en forêt, la visite d’un musée ou une balade dans un quartier historique;
  • Visionnez des documentaires.

2. Faire des liens entre la matière et des expériences concrètes

Amenez-le à voir que toutes les matières ont une utilité, même si ça ne semble pas être le cas à première vue. Voici quelques exemples :

  • « En mathématiques, tu développes ton esprit logique. Cela t’aidera à trouver des solutions quand un problème se présente. »
  • « La maîtrise du français te permettra d’exprimer tes idées clairement. Cette compétence te facilitera la vie pendant un entretien d’embauche, lorsque tu devras justifier pourquoi tu serais un bon employé. »
  • « Tu aimes voyager. Bien comprendre et parler anglais te permettra d’aller à peu près où tu veux dans le monde. »

3. Fixer des objectifs clairs et réalistes

Invitez votre enfant à se fixer des objectifs clairs et réalistes. Un objectif imprécis donne des résultats tout aussi imprécis, et un objectif irréaliste pourrait produire l’effet contraire, c’est-à-dire le démotiver.

 

Objectif à éviter

Objectif clair et réaliste

Améliorer ma moyenne

Obtenir une moyenne au-dessus de 70 %

Lire plus de livres

Lire un livre par semaine

Faire plus de sport

Faire 1 heure d’activité physique au moins 4 fois par semaine

Étudier plus

Mettre au propre mes notes de cours tous les jours et réviser au fur et à mesure au lieu d’attendre la veille de l’examen

 

De plus, associez ses objectifs de vie à ce qu’il fait et apprend à l’école. Par exemple, s’il veut devenir physiothérapeute, il devra réussir les mathématiques, la chimie et la physique de 5e secondaire. Il devra aussi obtenir de bonnes notes au cégep s’il veut être accepté à l’université dans le programme de son choix. Une bonne source de motivation, n’est-ce pas?

Et si la motivation ne revient pas?

Malgré vos efforts, fiston va à l’école à reculons tous les jours? Il faut prendre la situation au sérieux. Au besoin, communiquez avec un enseignant ou un tuteur : il saura vous aider, votre enfant et vous.

Pour en savoir plus

Garder son ado motivé jusqu’à la fin de l’année

La motivation : clé de la réussite scolaire

 

Prochain article

L’horaire de nos enfants est-il trop chargé?

Par Stéphanie Deslauriers