Retour vers Notre blogue

Si mon enfant aime la lecture… sera-t-il meilleur en écriture?

Écrit par : Julie Provencher

5 janvier 2017

L’importance du lien lecture-écriture

Je me suis longtemps posé cette question : est-ce que l’intérêt pour la lecture favorise d’autres apprentissages chez mon enfant? J’ai obtenu une partie de cette réponse la semaine dernière. Je vous raconte :

Mon fils de quatrième année avait à écrire une histoire de son choix pour l’école. Il pouvait choisir le sujet, les personnages, le début, le milieu et la fin de l’histoire. Tout était possible! Lorsque je lui ai demandé ce qu’il aimerait écrire, il m’a dit, avec les yeux brillants : « Je veux écrire un livre de Pokémons, avec mes Pokémons préférés. Comme les livres que je lis!» Et oui, j’avais, depuis quelque temps, trouvé une collection de livres qui répondait à la passion de mon fils… Quelques jours plus tard, il m’apporte son cahier d’écriture :« Lis ça maman! » Pédagogue dans l’âme, je lui demande de me faire la lecture de son texte (ce qui lui permet en plus de s’apercevoir que certaines phrases ne sont pas aussi claires qu’il le pensait). « Wow! Ton histoire est formidable! Que vas-tu écrire au deuxième chapitre? » Après un moment de réflexion, il me dit : « Mon premier personnage va dire… mon deuxième personnage va dire… ». Je lui demande alors s’il sait comment écrire des dialogues. « Non », me répond-il. « Va chercher ton livre de Pokémon, on va regarder comment l’auteur a fait ».

Voyez-vous, les bienfaits de la lecture en écriture vont au-delà de cette situation anodine. Sans qu’il en soit conscient, le contact avec les livres permet à mon fils d’explorer un sujet qui le passionne, d’apprendre ce qu’est un début, un milieu et une fin. Il lit et relit des mots fréquents. Il collectionne des modèles de textes qui seront, peut-être un jour, réutilisés en écriture (comme rédiger des dialogues, par exemple!). Ce qui est magique dans les livres, c’est que, en plus de nous faire rêver et de nous divertir, ils s’imprègnent en nous.

Mais qu’en dit la recherche?

J’aime vérifier les écrits scientifiques. En effet, une étude à propos du développement des enfants du Québec nous donne un portrait intéressant de l’importance de la lecture sur la réussite scolaire. Ces enfants nés en 1997 et en 1998 ont fait l’objet d’un suivi de la petite enfance jusqu’à aujourd’hui et les résultats de cette étude font réfléchir. Voici quelques constats :
• Le fait d’aimer et d’apprécier la lecture, de feuilleter des livres pour le plaisir, en bas âge, est associé à un meilleur rendement en lecture au primaire.
• Plus l’enfant développe sa motivation envers la lecture, plus il développe des habitudes de lecteur.
• Les jeunes qui lisent davantage réussissent mieux en lecture, mais ont également de meilleures aptitudes en écriture et en grammaire.
• Ces jeunes qui lisent davantage affichent de meilleurs résultats en mathématiques.
• Ils utilisent également des stratégies efficaces telles que faire des liens entre les informations et résumer dans leurs propres mots.

Que puis-je faire pour favoriser tous ces apprentissages?

De la naissance à l’adolescence, il suffit de s’assurer que nos enfants aient un moment lecture tous les jours. Nous devons les aider à trouver des livres qui correspondent à leurs intérêts et finalement, il est important de les encourager à discuter de leurs lectures. Rien de plus, rien de moins. Notre rôle de parent est de rendre la lecture disponible, accessible, utile et plaisante, car lorsqu’on investit en lecture, on récolte beaucoup plus…

 

Julie Provencher, maman, enseignante et conférencière
Suivez-moi sur Twitter: @Pouvoirdelire
Site Internet : www.pouvoirdelire.com

 

Prochain article

Être parent: les jeunes et la mode

Par Stéphanie Deslauriers